Ostéopathe bébé – enfant Dijon

L’ostéopathie chez le nourrisson

Notre premier traumatisme inconscient provient souvent de notre vie intra-utérine et de notre naissance, ces deux temps laissant des empreintes physiques et aussi émotionnelles que le nourrisson va exprimer plus ou moins intensément par :

  • Des pleurs excessifs, des troubles du sommeil, des troubles digestifs (coliques, reflux gastro-œsophagiens internes).
  • Mauvaise qualité de succion (rendant la succion au sein difficile).
  • Posture asymétrique avec torticolis et/ou déformations crâniennes (plagiocéphalies).

Bien sûr certaines circonstances de naissance vont laisser plus de contraintes :

  • Temps de travail (temps d’ouverture du col) très long ou au contraire très rapide.
  • Expulsion longue de plus de 30 minutes avec ventouse, forceps...
  • Césarienne.

Traiter un nourrisson va lui permettre d’évacuer des émotions « à fleur de peau » sous forme de pleurs pendant la séance : pleurer est pour le bébé une forme de communication et de libération dans ce cas.

« J’explique aux parents parfois déroutés, que ces émotions ressenties en naissant s’évacuent sous mes mains posées sur des zones contraintes (crâne et thorax principalement) et que ce sont ces mêmes émotions qui ressortaient en « pleurs du soir » chez eux. »

Dr Martine ARNAUT

Le nourrisson grandissant, ces blocages peuvent :

  • Le freiner dans l’apprentissage et le déroulé des différentes étapes préalables à la marche (voir conseils posturaux).
  • Aggraver des troubles de croissance de l’axe vertébral tels que cyphose, scoliose, ou des membres inférieurs (pieds plats par exemple) et/ou générer des céphalées, des troubles orthoptiques et orthodontiques (secondaires aux déformations crâniennes par exemple).
  • Déclencher des problèmes ORL tels que les otites et les bronchites à répétition.

L’ostéopathie chez l’enfant

ostéopathie chez l'enfant

Chez les enfants plus grands, ces blocages peuvent être à la source de :

  • Troubles du comportement (hyperactivité) et de la concentration. La libération de contraintes corporelles est un outil nécessaire en plus des autres prises en charge telle que la rééducation neuromotrice (ces enfants ont souvent du mal à intégrer leur schéma corporel par absence des prérequis à la verticalisation, à la marche), l’orthophonie...
  • Manque de confiance en eux (dans les compétences physiques et/ou scolaires).
  • Les troubles de l’oralité ont très souvent leur origine dans les 1ères semaines de vie (manque d’intégration de la bouche avec la main, antécédent de sonde, prématurité...) avec souvent des reflux gastro-œsophagiens associés.
  • Chez tout enfant porteur de handicap, le libérer de contraintes adaptatives secondaires l’aidera à mieux progresser dans ces différentes prises en charge et à un meilleur bien-être.

Martine Arnaut, médecin – ostéopathe à Dijon (21 Côte d’Or, Bourgogne) vous accueille.

Coordonnées

11 bis Cours Général de Gaulle - 21000 - DIJON - Téléphone : 03 80 63 98 67